Accueil » Blog » 10 conseils pour une meilleure photographie d’aventure

10 conseils pour une meilleure photographie d’aventure

aventure-objectif

Vous êtes donc dans la photographie d’aventure ? Ces conseils sur la photographie de plein air vous aideront à créer de meilleures photos d’aventure en un rien de temps.

10. Vos photos doivent raconter une histoire

Tout d’abord, votre photographie doit raconter l’histoire de l’aventure. Regardez les magazines d’aventures en plein air. Vous remarquerez que les histoires apparaissent sous forme d’essais photographiques.

Avant de me lancer, je fais des recherches et je crée une liste d’idées qui raconteront l’histoire complète en photos.

Cela comprend les lieux que je veux photographier et des idées pour photographier les gens. J’écris également les techniques photographiques spécifiques que je veux appliquer.

Voici un exemple d’idée préétablie. J’ai pris cette photo lors d’un reportage dans un camp de l’arrière-pays. J’avais besoin de photographier un invité qui se détendait et profitait du camp.

L’idée que j’ai eue était qu’ils soient assis sur leur lit de camp aussi près que possible du côté de la tente.

J’ai utilisé un flash sans fil pour créer cette silhouette, et l’illusion qu’une lanterne était à l’intérieur.

Dans le cadre d’une autre mission de rafting sur la rivière Copper en Alaska. J’ai trouvé intéressant la façon dont les guides ont fixé une pastèque au radeau à l’aide d’un mousqueton.

Un objectif de 24 mm et une perspective rapprochée mettaient le sujet en valeur. Et le fond racontait l’histoire de ce que nous faisions.

9. De quel équipement avez-vous besoin ?

Cela dépend de l’aventure que vous envisagez. Mais il est juste de dire que vous devez prendre tout ce que vous pouvez si cela convient à l’aventure.

Par exemple, le voyage à dos exige de déjà porter beaucoup de poids. Trop de matériel photo peut devenir un fardeau supplémentaire.

Pour les aventures où le poids (ou le manque d’espace) est un problème important, envisagez un appareil photo avec un objectif tel qu’un 28 mm – 300 mm. Cela vous permettra d’obtenir la plupart des distances focales dont vous pourriez avoir besoin, du grand angle au téléobjectif.

Un trépied en fibre de carbone est un bon choix et est beaucoup plus léger et facile à transporter.

Photographier des aventures comme le rafting signifie être au bord de l’eau. Il est important de protéger votre matériel.

J’utilise un étui étanche comme un Pélican pour mes appareils photo reflex numériques, mes objectifs et mes accessoires. Et pour photographier le rafting, j’utilise un appareil photo étanche comme un GoPro.

En fait, le GoPro est excellent pour le vélo de montagne et d’autres sujets. Le participant peut avoir l’appareil photo sur lui pour montrer son point de vue.

8. Décidez si vous êtes un participant ou un observateur

Si votre aventure comprend la photographie de sports d’action, êtes-vous prêt à vous y joindre ?

Si vous photographiez de l’escalade, allez-vous grimper sur le mur ? Ou allez-vous photographier des grimpeurs depuis un autre point de vue ?

Les deux approches peuvent fournir d’excellentes photos d’aventure. Le fait d’être en train de grimper peut souvent ajouter un plus grand impact à la photographie en raison de la proximité de l’action.

J’étais sur le mur quand cette femme faisait de l’escalade et la perspective rapprochée donne une idée de l’endroit où elle se trouve.

Pour approfondir ce point, voici deux approches du rafting. J’ai pris la gauche depuis la rive en utilisant un objectif de 300 mm. Je photographiais en tant qu’observateur.

L’image de droite, prise lors d’un voyage de rafting en hiver, montre un angle où je suis à l’avant du radeau. Vous pouvez voir une vague de la rivière depuis les rapides qui s’écrasent sur moi à droite lorsque je clique sur l’obturateur.

Les deux images ont donné lieu à de superbes photos d’aventure : l’une en tant qu’observateur et l’autre en tant que participant.

7. Isoler et illustrer pour mettre en valeur le sujet ou la scène

Ces techniques mettent l’accent soit sur le sujet, soit sur la scène.

Le sujet « Isoler » est le seul sujet du cadre qui crée une histoire sur ce qu’ils font.

Il n’y a rien d’autre dans le cadre qui puisse distraire le spectateur.

Ce kayakiste fait une démonstration de la technique « Isolate ». J’ai utilisé un téléobjectif de 200 mm pour remplir la composition.

Le cadrage serré souligne le sujet et minimise l’arrière-plan.

Le concept d’illustration inclut le sujet comme un aspect d’une scène plus grande. Comme ce kayakiste dans le Grand Canyon.

Il y a ici une histoire visuelle puissante d’un grand rapide en ébullition et du petit kayakiste. Cela donne une idée de l’ampleur des rapides de la rivière par rapport à l’homme.

6. Jouez avec la perspective et l’échelle pour mettre votre sujet en valeur

La perspective se rapporte au point de vue que vous choisissez pour cadrer votre sujet. De nombreux photographes prennent des photos à hauteur d’œil.

Le changement de hauteur donne une perspective complètement différente de votre sujet.

Certains sujets de la photographie d’aventure ont l’air très bien lorsqu’ils sont photographiés de haut. Mais d’autres sembleront plus intéressants d’un point de vue proche du sol.

Les objectifs grand angle sont parfaits pour les sujets où vous voulez montrer une grande partie de la scène. Ou si vous voulez vous rapprocher du sujet comme ce raquetteur.

J’étais au ras du sol et je regardais vers le haut, ce qui a créé une perspective qui la fait paraître grande et dominante.

Une perspective en hauteur était parfaite pour ce camp le long de la rivière Copper en Alaska.

J’aurais pu prendre cela au niveau du sol avec les tentes au premier plan. Mais cette perspective en hauteur élargit la scène.

Elle montre la taille de la plage, la largeur de la rivière et les pics éloignés.

Les téléobjectifs donnent l’impression de rapprocher le sujet de l’appareil photo. Ou bien ils peuvent comprimer une scène comme cette photo du PN Séquoia.

Nous comprenons tous la taille des gens. En zoomant, les arbres sont visuellement serrés les uns contre les autres. Et la femme dans le cadre inférieur donne une impression d’échelle.

Je suis toujours à la recherche de nouvelles perspectives. J’ai créé une perspective de « nid de pie » en photographiant depuis le radeau.

J’ai attaché mon trépied à l’arrière du bateau à l’aide d’une sangle à cliquet. Ensuite, j’y ai fixé mon appareil photo étanche. Je me suis assis et j’ai déclenché l’appareil photo lorsque nous avons franchi les rapides Hermit.

Cette perspective montre beaucoup plus que la vue que l’on peut avoir lorsqu’on est assis dans le bateau.

5. Éclairage avant, éclairage latéral ou rétroéclairage ?

Comme pour toute photographie, un bon éclairage est essentiel pour créer de superbes photos d’aventure.

L’angle, la couleur et la qualité de la lumière sont les principaux éléments à observer.

Pour cette photo, j’ai utilisé l’éclairage frontal, photographié tôt le matin. Elle était parfaite pour ce kayakiste qui se prépare à s’élancer sur la rivière.

Le ton est chaud et la profondeur de champ est faible, ce qui oblige le spectateur à la regarder.

J’ai utilisé un éclairage latéral, en venant ici juste après le lever du soleil. Cela permet à ces aventuriers de se distinguer en créant des ombres et des lumières.

Ceux-ci aident à définir la forme et les textures de la scène.

Le rétro-éclairage est tellement beau sur les bons sujets. Ici, la lumière tardive vient de l’arrière gauche.

Elle a un ton de couleur chaude car elle met en valeur ce camp d’aventurier sur la rivière Copper en Alaska.

En ce qui concerne la qualité de la lumière, de nombreux sujets sont plus beaux dans une lumière plate, couverte ou dans l’ombre.

Cette qualité de lumière n’a souvent pas de direction. Et elle produit une lumière douce et peu contrastée, comme ces randonneurs qui se reposent près d’une chute d’eau.

4. Changez la vitesse d’obturation pour des photos plus créatives

Une façon de créer des photos d’aventure captivantes est de jouer avec votre vitesse d’obturation.

Des vitesses plus élevées entraînent un flou de bougé. Et une vitesse d’obturation rapide fige les choses qui bougent.

L’image de gauche utilise un 1/60e alors que celle de droite est d’une seconde.

La cascade floue est souvent la technique préférée. C’est à cause de l’ambiance qu’elle crée.

Cette image a été prise lors d’une autre aventure photographique en plein air. Un de mes compagnons de voyage a décidé de se rafraîchir sous une chute d’eau.

Je lui ai demandé de rester immobile pendant quelques poses tout en mettant mon appareil photo sur le trépied et en le réglant sur 1 seconde @ f/16.

Une vitesse d’obturation rapide était le seul choix possible pour ce plongeon mortel au-dessus d’une chute d’eau. J’ai choisi f/4 @ 1/1000 pour figer ce kayakiste et m’assurer qu’il était aussi net que possible.

Utiliser des vitesses d’obturation rapides est une façon de saisir un bref moment dans le temps.

Si votre appareil photo est doté d’un mode rafale, vous pouvez capturer beaucoup plus de moments lorsque le kayakiste plonge vers le bas.

3. Utiliser un flash pour remplir les ombres

Le flash est un outil très puissant pour les photographes d’aventures en plein air. Lorsqu’on photographie au soleil de midi, la lumière est moins flatteuse et crée un besoin de plus de lumière.

Lorsque la lumière extérieure est votre éclairage principal, vous pouvez avoir besoin de compléter la lumière naturelle. C’est là que vous pouvez utiliser un flash pour remplir les ombres et les éclairer.

Cette image de rafting a été prise en plein jour, là où l’angle du soleil est élevé. La visière du batelier a projeté une ombre sur son visage.

J’ai ajouté un flash et l’ai réglé sur une compensation d’exposition de -1 pour éclaircir cette ombre.

J’ai capturé cette scène de campement lors d’une excursion en canoë. En ajoutant un flash sans fil à la tente pour l’éclairer, j’ai amélioré la photo. Le flash imitait une lanterne intérieure.

2. Sauter les selfies et prendre des photos de groupe

Nous savons tous ce que sont les selfies de nos jours, et ils sont tout aussi importants pour la photographie en extérieur.

Lorsqu’il s’agit de raconter des histoires d’aventure, les « groupies » sont plus à même de donner une idée de l’atmosphère.

1. La photographie d’aventure n’est pas toujours extrême

Les aventures peuvent être des campements familiaux, des treks internationaux ou de simples randonnées d’une journée.

La photographie de grandes aventures ne doit pas forcément signifier une aventure de plusieurs jours. Ou se transformer en skieur extrême ou en alpiniste.

Vous pouvez faire une randonnée d’une journée avec des amis, monter une tente dans une forêt locale ou demander aux kayakistes de la rivière si vous pouvez les photographier.

Les mêmes conseils pour les photos en plein air s’appliquent quelle que soit l’aventure.

Lors d’une randonnée d’une journée avec des amis, je l’ai vue remplir sa bouteille d’eau. Je lui ai demandé de ne pas bouger pendant que je prenais cette scène en utilisant une exposition de 1 seconde à f/16.

Et j’ai aussi attaché mon polariseur pour ralentir ma vitesse d’obturation à 1 seconde pour flouter l’eau.

J’étais en mission pour photographier une cabane en pleine nature sauvage en hiver. Deux invités m’ont dit qu’ils allaient faire du ski de nuit.

Puis l’idée de les photographier avec des phares allumés a fait son chemin.

Pour que cette image fonctionne pendant une longue exposition au crépuscule, ils ont skié jusqu’à ce que je crie « STOP ». Puis j’ai commencé à pousser l’obturateur rapidement.

En leur demandant d’arrêter, ils étaient figés dans une position et avaient l’air de skier.

Ma vitesse d’obturation était d’environ 1/4 de seconde, donc s’ils étaient vraiment en train de skier lorsque j’ai appuyé sur l’obturateur, ils se sont mis à flouter.

Certaines de vos aventures photographiques en plein air peuvent se dérouler en solo. Si vous êtes la seule personne présente, photographiez-vous.

Cet élément humain dans une scène ajoute tellement à l’histoire que vous voulez raconter. Envisagez d’utiliser un déclencheur à distance pour déclencher l’appareil photo une fois que vous vous êtes positionné dans la scène.

Cette image a été prise lors d’un voyage dans les Cascades de l’Oregon. Après avoir photographié le coucher de soleil, je me suis avancé sur le rocher et j’ai utilisé un déclencheur à distance pour prendre d’autres photos.

Conclusion

La photographie d’aventure est un prolongement naturel pour les personnes qui photographient des zones sauvages.

L’objectif est de partager l’expérience à travers la photographie. Et de faire en sorte que vos spectateurs regrettent de ne pas avoir été là.

Suivez ces conseils de photographie d’aventure la prochaine fois que vous vous y rendrez. Nous vous garantissons que votre photographie d’aventure en plein air s’améliorera.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *