Accueil » Blog » Comment utiliser les mouvements intentionnels de l’appareil photo en photographie

Comment utiliser les mouvements intentionnels de l’appareil photo en photographie

mouvement-intentionnel-photographie

Un excellent moyen d’ajouter de la créativité à votre image est de déplacer la caméra pendant une exposition. Il existe de nombreuses façons d’appliquer le mouvement intentionnel de l’appareil photo (ICM) à la photographie.

Lisez ce qui suit pour en savoir plus sur cette technique passionnante.

Mouvement intentionnel de l’appareil photo pendant la journée

Vous pouvez faire preuve d’une grande créativité en ralentissant la vitesse d’obturation de votre appareil photo.

Une grande partie de ce que vous savez en matière d’exposition longue se concentrera sur le maintien de l’appareil photo et la netteté de l’image. Le mouvement intentionnel de l’appareil photo s’inscrit ici dans le concept opposé.

Les temps d’exposition peuvent varier d’un tiers de seconde à trente secondes et plus. Votre photo peut être complètement abstraite et floue. Ou elle peut contenir plus de structure et de forme.

Concept de la GCI

L’idée est de créer un élément dynamique à une image fixe. Une longue exposition permet de le faire, car les choses ne sont plus capturées en un instant.

C’est quelque chose que vous verrez dans d’autres médias qui, contrairement à la vidéo, présentent une image fixe. Pensez aux peintures de Vincent van Gogh. Il a ajouté du mouvement en utilisant des techniques qui créent un flux dans ses peintures.

Ce flux, c’est ce que vous cherchez à recréer par le mouvement de votre caméra pendant une longue exposition.

Bien sûr, les images de Van Gogh n’étaient pas seulement de la peinture floue sur une toile, mais elles avaient aussi des sujets.

Les meilleures photos utilisant cette technique auront également des sujets. Voyons donc l’équipement dont vous aurez besoin.

Équipement CM

Il suffit d’un appareil photo standard qui permet de modifier la vitesse d’obturation. L’objectif du kit offre une bonne plage de focales pour travailler.

Cela dit, certains des éléments suivants vous aideront.

  • Filtres – Il y aura des moments dans la journée où il fera trop clair pour utiliser des vitesses d’obturation plus lentes. Vous pouvez utiliser une plus grande ouverture. Dans ce cas, l’utilisation d’un filtre ND ou d’un filtre polarisant circulaire est une bonne option. Vous n’avez pas besoin d’un filtre trop puissant, donc un ND8 est une bonne option et ralentira votre vitesse d’obturation.
  • Trépied – Les trépieds sont généralement utilisés pour garder votre appareil photo immobile, et non le but de cette technique. Mais vous pouvez toujours déplacer l’appareil photo si vous ne verrouillez pas la tête du trépied. Cela permet d’effectuer des mouvements en ligne droite dont vous savez qu’ils seront complètement droits.
  • Objectif grand angle – Plus votre distance focale est grande, plus les effets de mouvement intentionnel de l’appareil photo sont prononcés. Il n’est donc pas nécessaire d’avoir un objectif grand-angle, mais cela aide.

Panoramique

Le panoramique est la technique la plus connue qui implique le mouvement de votre caméra.

Avec cette technique, vous suivez un objet en mouvement pendant une exposition d’environ 1/20e de seconde.

L’objectif est d’isoler l’objet en mouvement sur un fond flou. L’arrière-plan flou donne une impression de mouvement à votre objet panoramique. Cela donne à votre photo une histoire et un contexte.

Le panoramique est-il un mouvement intentionnel de la caméra ?

L’idée derrière le mouvement intentionnel de la caméra est de présenter une image plus abstraite.

Les objets ne sont souvent pas nets dans ce style d’image. C’est ce qui le distingue de la photographie panoramique ordinaire. Ainsi, même si vous déplacez l’appareil photo pour une photo panoramique, la technique est en fait différente.

La principale différence est que les objets dans votre cadre restent tous immobiles. Vous déplacez l’appareil photo pour donner plus de vie et d’énergie à ces objets fixes.

Mouvement en ligne droite

Ce mouvement peut être horizontal ou vertical. Mais votre objectif est de garder ce mouvement dans une seule direction.

C’est une technique qui ne nécessite généralement qu’un temps d’exposition de 1/20ème. C’est un peu comme un panoramique, mais sans l’objet en mouvement à suivre.

Ce style particulier ne fonctionne pas partout. Voici quelques conseils que vous pouvez appliquer pour vous aider à obtenir le meilleur résultat.

  • Emplacement – Il est inutile d’appliquer cette technique sur un fond uni. Évitez ce type d’emplacement. Cherchez plutôt des endroits avec des lignes naturelles et des différences de tons et de couleurs. Un endroit idéal à essayer est une forêt avec beaucoup de lignes d’arbres. Vous pouvez également essayer des lignes de lanternes lorsqu’elles sont suspendues au-dessus de vous dans un temple.
  • Trépied – Un bon moyen d’obtenir un mouvement plat et régulier est de photographier à partir d’un trépied. La rotule du trépied aide à maintenir l’appareil photo stable, lorsqu’il se déplace dans une direction.
  • Longueur d’exposition – La longueur d’exposition typique pour une photo abstraite qui ne montre qu’un mouvement flou sera de 1/20ème. L’utilisation d’expositions plus longues vous permet à la fois de flouter la photo et d’avoir une période d’absence de mouvement. Vous pouvez faire une exposition de 5 secondes avec 1 seconde de mouvement et 4 secondes d’absence de mouvement pour capturer les structures de votre image.
  • Vitesse de mouvement – Vous pouvez intensifier la force du flou sur votre image en déplaçant l’appareil photo plus lentement. C’est un excellent moyen de créer des images différentes en utilisant la même technique. Vous aurez besoin d’un temps d’exposition plus long si vous déplacez l’appareil photo plus lentement, il est donc préférable de le faire à partir d’un trépied.

Rotation

Une autre façon de produire un mouvement intentionnel de la caméra est de la faire tourner. Dans ce cas, imaginez qu’un axe traverse l’objectif de votre appareil photo jusqu’à votre capteur, ou film.

Vous devez faire tourner votre caméra autour de cet axe imaginaire et essayer de garder le mouvement aussi fluide que possible.

Cette technique se fait généralement à la main, mais elle est également possible depuis le trépied.

À main levée – Des temps d’exposition plus longs ne sont pas possibles, alors gardez un 1/20e environ. Cherchez des endroits où le niveau de lumière est variable du haut vers le bas de votre cadre. Un tunnel de lumière ou un auvent d’arbre conviendra parfaitement. Le point central de votre image sera probablement net, le flou étant plus prononcé au bord du cadre. Choisissez un sujet central intéressant à faire pivoter.

À partir d’un trépied – À moins que vous n’ayez un trépied qui permette une rotation sur un axe horizontal, vous serez limité aux points de vue de l’œil du ver avec la rotation de l’appareil photo. L’appareil photo tournera également autour de l’axe du trépied, donc ne sera pas parfaitement centré. L’utilisation d’expositions plus longues est cependant possible. Vous pouvez utiliser un mouvement plus lent pour intensifier la force du flou. Cherchez un endroit entouré de hauts bâtiments ou d’arbres pour essayer cette technique depuis un trépied en regardant vers le haut.

Zoom

Une autre façon d’utiliser cet effet est la rafale de zoom. Avec ce type de photo, vous ne déplacerez pas l’appareil photo, mais plutôt l’objectif. Ce type de photo nécessite un objectif zoom dont vous pouvez modifier manuellement la focale pendant l’exposition.

Comme pour la rotation de l’appareil photo, il s’agit d’un autre effet que l’on peut obtenir à la main. L’effet fonctionne mieux avec un sujet central fort, sur lequel vous allez zoomer.

Voici comment réaliser une photo en rafale avec zoom.

Sélectionnez un sujet principal pour la photo. Celui-ci ne doit pas être trop grand, de sorte qu’une personne, une statue ou un petit bâtiment conviendra parfaitement.

Choisissez un endroit où la lumière est mélangée des deux côtés et au-dessus de vous. Un couvert d’arbre conviendrait bien.

Maintenant, zoomez sur la distance focale finale à laquelle vous allez prendre la photo. Pré-focalisez votre objectif à cette distance focale.

Ajustez la vitesse d’obturation à environ 1/20e de seconde. Des vitesses d’obturation plus courtes seront plus nettes, avec moins de flou. Des vitesses d’obturation plus longues produiront plus de flou, mais il sera plus difficile de maintenir l’appareil photo stable.

Prendre la rafale de zoom depuis un trépied est une bonne option pour garder l’appareil photo stable. D’autant plus que vous déplacez l’objectif et non l’appareil photo lui-même.

L’utilisation du flash sur le sujet principal de votre photo peut également fonctionner, surtout si le sujet principal est petit. Pour ce faire, utilisez la synchronisation du second rideau, afin que le flash se déclenche à la fin de la rafale de zoom.

Lorsque vous êtes prêt, appuyez sur l’obturateur et zoomez sur votre sujet principal. Ralentissez le zoom lorsque vous approchez de la distance focale maximale de la rafale de zoom. Cela rendra le sujet principal plus net.

Mouvement aléatoire des caméras

La forme finale et la plus abstraite de mouvement de caméra est le mouvement aléatoire de caméra. C’est la plus difficile à utiliser efficacement. C’est le moyen le plus simple de produire une photo désordonnée sans véritable point d’intérêt.

Cet article a déjà parlé des mouvements linéaires ou circulaires. Ce type de mouvement est plus fluide que cela. Il peut contenir des éléments de mouvement linéaire et rotatif.

Un mouvement planifié d’une certaine description est le meilleur moyen d’obtenir de bons résultats ici.

  • Formes – Cherchez à produire des formes prédéfinies, comme des étoiles ou des cœurs. Cela donnera à votre photo un caractère narratif, et il est probable que ces formes se répéteront à travers le cadre.
  • Courbes – Un mouvement fluide et des lignes qui se courbent peuvent également être efficaces. Planifiez le mouvement de votre appareil photo avant de commencer la photo. De belles courbes, par opposition à un gribouillis, seront probablement plus belles.
  • Durée d’exposition – Des expositions plus courtes seront plus efficaces. Un mouvement court et défini est plus facile à produire. Plus l’exposition est longue, plus le mouvement ressemblera à un gribouillage.
  • Double exposition – Avec une exposition plus longue, vous pouvez mélanger le mouvement de la caméra avec un élément fixe. Dans ce cas, l’utilisation d’un trépied est idéale. Le mouvement de la caméra se fera à partir d’une position fixe sur la tête du trépied. Le mouvement se fera en déplaçant la caméra autour de la rotule du trépied. Une fois le mouvement de la caméra terminé, verrouillez la caméra dans sa position fixe. Utilisez les vis de la tête du trépied. Une demi-seconde pour le mouvement, puis environ 4 secondes pour l’exposition restante est un bon rapport.

Conclusion

Après avoir lu cet article, vous avez maintenant les connaissances nécessaires pour poursuivre vos expériences avec une exposition prolongée. Il s’agit d’un domaine passionnant de la photographie qui offre un grand potentiel d’expérimentation.

Nous aimerions voir des exemples de mouvements intentionnels de votre appareil photo. Avez-vous déjà essayé l’une des techniques de MIC énumérées dans cet article ? N’hésitez pas à partager vos images et expériences de la GIC dans les commentaires ci-dessous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *