Accueil » Blog » Comment comprendre l’exposition et prendre de meilleures photos

Comment comprendre l’exposition et prendre de meilleures photos

exposition-photo

Pourquoi vous devriez comprendre l’exposition

En d’autres termes, une photo est une exposition ; plus vous comprenez ce qu’est l’exposition, plus vos photos seront bonnes.

Une fois que vous commencez à comprendre ce que l’ouverture, la vitesse d’obturation et la sensibilité ISO font exactement à une photo, vous serez en mesure de maîtriser leur utilisation correctement et de manière créative. 

Ce billet vous apprendra comment créer la bonne exposition pour une situation donnée et les conséquences négatives de chaque facteur d’exposition.

J’ai également fourni des liens plus détaillés.

Comment une exposition est produite

Il y a trois facteurs qui, combinés, produisent une exposition mais avec chacun d’entre eux se trouvent des problèmes potentiels auxquels vous pourriez être confronté :

Premièrement : la lumière passe par l’ouverture qui détermine la quantité de lumière qui entre.

Deuxièmement : l’obturateur monte pour laisser passer la lumière sur le capteur/film.

Enfin, l’ISO détermine la quantité d’exposition à augmenter.

J’ai écrit des articles sur ces trois facteurs qui peuvent être consultés en cliquant sur les liens, mais voici quelques informations pour vous donner un aperçu de base :

L’ouverture affecte la profondeur de champ.

La vitesse d’obturation détermine s’il y a flou de mouvement ou gel.

L’ISO produit du bruit/grain numérique, ce qui affecte la qualité de l’image.

Tout cela se combine, produisant une exposition comme celle ci-dessous :

L’ouverture est de f/2,8, ce qui donne une faible profondeur de champ et un toucher doux à la photo.

La vitesse d’obturation est de 1/100 de seconde, ce qui me permet de prendre la photo confortablement sans flou de bougé.

La sensibilité ISO n’est que de 100, ce qui se traduit par un bruit très faible. 

Obtenir une exposition correcte en utilisant différents modes

Chaque appareil photo moderne est équipé d’un ou de plusieurs luxmètres intégrés, affichés à l’écran de la même manière que l’image ci-dessus.

Différents modes utilisent ce posemètre pour créer automatiquement l’exposition correcte ; lorsque l' »aiguille » est au centre, la photo est exposée correctement.

Modes prioritaires

La priorité à l’ouverture maintient l’aiguille au centre (sauf si vous l’avez déplacée manuellement) et lorsque l’ouverture change pour laisser entrer plus de lumière, la vitesse d’obturation change proportionnellement pour laisser entrer moins de lumière, ce qui maintient une exposition uniforme.

Le mode priorité à l’ouverture fait la même chose, mais dans l’autre sens ; lorsque la vitesse d’obturation est modifiée, l’ouverture est automatiquement changée en conséquence.

Mode manuel

Le mode manuel permet de modifier simultanément l’ouverture et la vitesse d’obturation sans se conformer à un certain point sur un lecteur de lumière.

Ce mode est surtout utilisé par des photographes plus expérimentés qui veulent avoir un contrôle supplémentaire sur une photo et savent quels réglages utiliser dans différentes circonstances. Le lecteur de lumière se déplace pour indiquer le degré d’exposition de la photo, ce qui aide le photographe.

Différentes conditions d’exposition

La lumière du jour : La photo ci-dessous présente d’excellentes conditions d’éclairage vous permettant d’utiliser des réglages rapides sur votre appareil photo. Elle a été prise à 1/250 de seconde, à une ouverture de f/14 et à 100 ISO.

De nuit : Les photos de scènes de nuit sont mieux prises en utilisant un trépied, cela vous permet de créer de longues expositions et de jouer avec la lumière sans produire de flou. La photo ci-dessous a été prise avec une exposition de 30 secondes, une grande ouverture de f/4,5 et un ISO de 400.

Intérieur : J’utilise régulièrement un flash à l’intérieur, en le faisant rebondir sur un mur ou un plafond pour créer un effet plus naturel. Les réglages utilisés ci-dessous sont 1/50e de seconde, f/7,1 et 400 ISO avec un flash rebondissant sur le plafond.

Événement : En raison des conditions d’éclairage lors d’un événement et de l’impossibilité d’utiliser le flash, vous devez généralement augmenter votre ISO. Les artistes ont tendance à se déplacer beaucoup en état, il faut donc aussi utiliser une vitesse d’obturation rapide.

Il en résulte une grande ouverture avec une profondeur de champ étroite, une sensibilité ISO élevée et des conditions d’éclairage assez froides comme sur la photo ci-dessous prise à 1/160, f/2,8 et ISO1600.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *