Accueil » Blog » Les bases de la photographie : Comprendre votre premier appareil photo DSLR

Les bases de la photographie : Comprendre votre premier appareil photo DSLR

Vous avez donc acheté votre premier appareil photo DSLR. Vous êtes impatient de commencer à prendre des photos avec un DSLR ? Mais vous ne savez pas vraiment quoi faire avec votre appareil photo ? Ou à quoi servent tous ces boutons et ces réglages ?

Ne vous inquiétez pas, nous avons tout ce qu’il vous faut pour votre appareil photo reflex numérique.  Dans cet article, nous allons vous dire tout ce que vous devez savoir pour comprendre votre premier appareil photo.

Prenez votre appareil photo et le manuel de votre appareil et commençons.

1. Comprendre les modes de mise au point automatique

Tous les DSLR vous donnent le choix entre le mode manuel et le mode automatique.

La mise au point manuelle par déplacement des bagues d’objectif est assez difficile et demande de la pratique et du temps. Sans compter que même les photographes professionnels utilisent toujours le mode automatique.

Réglez votre appareil photo sur l’autofocus (AF) et laissez votre appareil faire le travail. Au moins au début.

Cela vous fera gagner beaucoup de temps, et vous obtiendrez toujours cette mise au point précise et cette excellente qualité d’image que vous recherchez !

Vous pouvez passer de la mise au point manuelle à la mise au point automatique via le menu. Mais il est plus facile et plus rapide de le faire avec l’interrupteur sur l’objectif lui-même.

2. Quel mode de mise au point automatique devez-vous utiliser et quand

Les appareils photo numériques ont différents modes de mise au point automatique et impliquent des réglages différents selon le sujet. Vous pouvez les sélectionner dans le menu de votre appareil ou à l’aide d’un bouton.

L’autofocus que j’utilise dans 95 % de mes prises de vue est l’AF-S (single-servo autofocus). Il fonctionne très bien pour les sujets fixes ou en mouvement lent (paysages, fleurs, modèles qui ne se déplacent pas rapidement, nourriture, etc.)

Il permet de verrouiller la mise au point lorsque vous appuyez sur le déclencheur à mi-course et de prendre la photo lorsque vous l’appuyez à fond.

Si vous prenez des photos de sujets en mouvement (voitures, sports, enfants, animaux), vous pouvez utiliser l’AF-C (autofocus servo continu).

Votre appareil photo ajustera la mise au point en continu lorsque vous appuyez sur le déclencheur à mi-course.

Enfin, vous disposez de l’AF-A (autofocus servo automatique). L’appareil photo a le contrôle total et il décidera à chaque prise de vue s’il s’agit de l’AF-A ou de l’AF-S.

Cela peut être très déroutant si vous photographiez à la fois des sujets en mouvement et des sujets fixes. C’est pourquoi je ne le recommande pas.

3. Comment choisir les points de mise au point

Votre appareil photo peut faire la mise au point sur certains points du cadre (points de mise au point). Vous pouvez voir ces points lorsque vous regardez dans le viseur ou sur l’écran (affichage des points de mise au point).

En fonction de votre appareil photo, vous pouvez avoir 9 points ou plus. Et vous pouvez sélectionner celui sur lequel vous voulez faire la mise au point.

Tout d’abord, vous devrez choisir la zone de mise au point automatique (zone AF) à l’aide du menu de l’écran de votre appareil photo.

Sélectionnez la zone AF à un seul point. Votre appareil photo se concentrera exclusivement sur le point de mise au point que vous avez sélectionné (idéal pour les sujets stables).

Si vous choisissez la zone dynamique, vous devrez sélectionner un point de mise au point. Si le sujet bouge ne serait-ce qu’un peu, l’appareil photo fera une nouvelle mise au point en utilisant les points environnants.

C’est une bonne option pour les sujets en mouvement imprévisibles.

En mode Suivi 3D, vous sélectionnez un point de mise au point. En maintenant le déclencheur enfoncé à mi-course, vous pouvez modifier la composition. L’appareil photo sélectionnera un nouveau point de mise au point pour garder le sujet au point.

Enfin, vous pouvez laisser l’appareil photo décider où faire la mise au point (zone Auto). Je ne recommande pas d’utiliser cette option car. Votre appareil photo n’est qu’une machine après tout. Elle ne peut pas savoir quel est le sujet le plus important dans le cadre pour vous.

5. Quel mode de mesure devez-vous utiliser

Les modes de mesure indiquent à votre appareil photo comment mesurer la lumière disponible. Vous pouvez les choisir dans le menu de l’écran de votre appareil photo, ou vous pouvez utiliser le bouton du mode de mesure.

Le mode par défaut est généralement le mode Matrix/Evaluative.

Votre appareil photo mesure la lumière sur l’ensemble du cadre. Après quelques calculs compliqués, il essaiera d’obtenir une exposition équilibrée. Ceci est utile pour les scènes uniformes.

Ensuite, nous avons le mode Pondéré.

La caméra mesure la lumière au centre du cadre et dans ses environs. Cela dépend du modèle de votre appareil photo, mais c’est généralement entre 60 et 80% du cadre.

Ce mode est utile lorsque votre sujet occupe la majeure partie du cadre et que vous ne vous souciez pas beaucoup de l’exposition des coins.

Enfin, vous pouvez sélectionner le mode de mesure Spot.

Votre appareil photo ne mesurera la lumière que pour le point de mise au point. Cela ne représente que 1 à 5 % de la scène !

Ce mode est utile lorsque le sujet que vous photographiez ne prend pas beaucoup de place dans le cadre.

6. Comment utiliser l’appareil pour vérifier votre exposition

Vous pouvez vérifier le compteur de lumière pour savoir si votre appareil photo reçoit la bonne quantité de lumière disponible.

En général, vous pouvez le voir en appuyant sur le déclencheur lorsque vous regardez dans le viseur ou en direct.

Elle peut apparaître légèrement différente selon le modèle d’appareil photo. Mais le concept est toujours le même.

Il s’agit d’un mètre avec un point 0 au milieu et deux côtés qui indiquent de moins en plus de lumière.

Lorsque le compteur est à 0, cela signifie que le capteur de la caméra reçoit ce qu’il considère être la bonne quantité de lumière.

Vers (-), la photo sera sous-exposée (trop sombre). Vers le signe (+), elle sera surexposée (trop lumineuse).

7. Que faire en ce qui concerne l’ouverture et la vitesse d’obturation

  • Pour ajuster la quantité de lumière, vous pouvez commencer par jouer avec 2 réglages : L’ouverture et la vitesse d’obturation.
  • L’ouverture signifie que l’on ajuste la taille du trou qui laisse entrer la lumière dans l’appareil photo. Plus le trou est grand, plus la lumière pénètre dans l’appareil.
  • La vitesse d’obturation est la durée pendant laquelle le capteur de votre appareil photo est exposé à la lumière. Plus elle est longue, plus vous avez de lumière. L’idée est d’équilibrer ces deux paramètres jusqu’à ce que vous obteniez la quantité de lumière parfaite.
  • Vous recevez trop de lumière ? Vous pouvez soit fermer l’ouverture, soit laisser l’obturateur ouvert pendant une durée plus courte. Trop sombre ? Vous pouvez soit ouvrir l’ouverture, soit laisser l’obturateur ouvert plus longtemps.
  • Cela peut sembler compliqué, mais heureusement, nos reflex numériques nous aident beaucoup grâce à leurs modes de prise de vue semi-automatiques (mode priorité à l’ouverture et mode priorité à l’obturation).
  • Vous pouvez les sélectionner à l’aide du sélecteur.

Utiliser la priorité à l’ouverture pour contrôler la profondeur de champ

Lors de la sélection du mode de priorité à l’obturation, il suffit de régler le paramètre d’ouverture. Votre appareil photo choisira automatiquement la vitesse d’obturation pour obtenir la bonne exposition à la lumière.

Les unités d’ouverture sont des diaphragmes. Les petites valeurs f correspondent à des ouvertures larges (grands trous, plus de lumière entrant dans votre appareil) et les grandes valeurs f correspondent à des ouvertures étroites (petits trous, moins de lumière).

Un autre élément que vous contrôlez par l’ouverture est la profondeur de champ. Celle-ci affecte la netteté/le flou de l’arrière-plan dans votre cadre. Utilisez-la pour contrôler si vous obtiendrez une profondeur de champ plus ou moins importante.

Choisissez des valeurs de diaphragme élevées si vous voulez que l’ensemble de votre image soit nette.

Si vous voulez que l’arrière-plan soit flou, choisissez des valeurs de f faibles.

Veillez à tenir compte des éventuels tremblements de caméra introduits par vos mains. Si c’est le cas, utilisez un trépied.

Utilisez la priorité à la vitesse d’obturation pour manipuler les mouvements de votre image

Lorsque vous sélectionnez le mode priorité à l’obturation, vous choisissez la vitesse d’obturation et votre appareil photo choisit l’ouverture pour obtenir la bonne exposition.

Le contrôle de la vitesse d’obturation est crucial lorsqu’il y a du mouvement dans votre photo. Lorsque vous utilisez des vitesses d’obturation rapides, vous pouvez figer le mouvement dans votre image.

Et lorsque vous utilisez des vitesses d’obturation plus longues, vous pouvez flouter les sujets en mouvement ou même obtenir un effet de fluidité. Comme dans la photographie de cascades.

Faites attention lorsque votre appareil photo choisit de petites valeurs f car la profondeur de champ sera affectée et vous obtiendrez des arrière-plans flous.

8. Comment utiliser la compensation de l’exposition

Avec les modes prioritaires, votre appareil photo essaiera toujours de compenser pour que le niveau d’exposition soit à zéro sur le compteur. Mais parfois, vous pouvez vouloir avoir une image plus sombre ou plus claire.

Vous pouvez le faire en utilisant le bouton de compensation de l’exposition (celui sur lequel figurent les signes + et -). Tout en l’appuyant, tournez le cadran latéralement. Cela rendra votre image progressivement plus foncée ou plus claire.

D’autres appareils photo ont un cadran qui contrôle la compensation de l’exposition. Vérifiez dans le manuel ce dont votre appareil dispose, car c’est un outil très utile.

9. N’oubliez pas les modes automatique et manuel

Vous pouvez sélectionner d’autres modes de prise de vue. L’un d’eux est le mode automatique. Votre appareil photo décidera de tout. Je ne vous recommande pas de l’utiliser trop souvent.

L’autre est le mode manuel. Vous réglez tout. C’est un mode très utile car il vous donne beaucoup de liberté. Et il vous permet d’être créatif dans vos photographies.

Une fois que vous aurez compris comment fonctionnent l’ouverture et la vitesse d’obturation, je vous recommande vivement d’essayer et de vous entraîner avec.

10.  Utiliser l’ISO pour modifier la sensibilité à la lumière de votre appareil photo

L’ISO mesure la sensibilité de votre capteur à la lumière. Plus le nombre ISO est faible, moins le capteur est sensible.

Des valeurs plus élevées signifient que l’appareil photo est plus sensible à la lumière. Cela vous permet de prendre des photos dans des situations plus sombres, par exemple à l’intérieur ou même à l’extérieur lorsque la lumière est plus faible.

Mais il y a un compromis à faire. Vos photos auront un effet granuleux (appelé bruit). Vous devez donc vous assurer qu’il vaut la peine d’avoir du bruit pour plus de lumière.

Vous pouvez sélectionner une valeur ISO dans le menu de l’écran de votre appareil photo. Certains appareils photo sont également équipés d’un bouton ISO.

Nous pouvez également sélectionner le mode Auto ISO. Votre appareil photo choisira le réglage ISO pour chaque prise de vue en fonction de la situation d’éclairage particulière.

Dans mes appareils photo, je peux sélectionner ISO par le menu Menu>Menu de prise de vue>Réglages de la sensibilité ISO> Auto-ISO.

Consultez le manuel pour savoir comment y accéder dans votre cas.

Conclusion

Les reflex numériques peuvent sembler écrasants au premier abord. Mais avec un peu de pratique et en suivant ce tutoriel, vous maîtriserez bientôt les bases du reflex numérique et prendrez des photos géniales !

Avant de prendre des photos, arrêtez-vous un instant et pensez à vos réglages. De la mise au point automatique, au mode de mesure, au mode de prise de vue, à la sensibilité ISO.

Modifiez les réglages pour voir l’effet qu’ils ont sur vos images, entraînez-vous autant que possible et soyez patient. Il est important que vous preniez plaisir à apprendre.

Amusez-vous et faites des expériences avec votre appareil photo ! Bientôt, tous ces réglages feront partie de votre flux de photographie et vous les ajusterez naturellement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *