Accueil » Blog » Comment prendre de superbes photos en basse lumière

Comment prendre de superbes photos en basse lumière

photo-basse-lumière

Prendre des photos en basse lumière peut être incroyablement difficile. Tous les réglages de votre appareil photo changeront, même si vous photographiez la même scène que celle que vous avez couverte dans la journée.

Cet article passe en revue les réglages de l’appareil photo, le matériel supplémentaire et les techniques utilisées pour prendre de superbes photos en basse lumière.

Types de faible luminosité

Visible

Ce sont les zones sombres, que l’on trouve dans la journée. Les ombres créées par les grands bâtiments ou les arbres peuvent atteindre jusqu’à 2 fois plus de lumière que les zones bien éclairées.

Faible luminosité

Après le coucher du soleil, des zones peuvent encore être visibles, mais trop sombres pour être capturées. Il peut aussi s’agir de photographie en intérieur.

Sombre

C’est alors que seuls les objets les plus lumineux sont visibles la nuit.

Utiliser une vitesse d’obturation élevée

La vitesse d’obturation affecte la quantité de lumière qui entre dans l’appareil photo. Plus la vitesse d’obturation est rapide, moins la lumière pénètre.

Si vous êtes en déplacement dans une situation de faible luminosité, il y a de fortes chances que vous n’ayez pas de trépied avec vous. Faites attention à ne pas sélectionner une vitesse trop lente, sinon vous vous retrouverez avec des photos floues.

En règle générale, une personne moyenne peut prendre une image nette et sans flou en réglant la vitesse sur une fraction de la distance focale.

Par exemple, pour prendre une photo à 30 mm, vous devez régler la vitesse d’obturation sur 1/30 de seconde. Tout ralentissement et flou de bougé est susceptible de se produire.

Il convient toutefois de noter que cette règle ne s’applique qu’aux appareils photo plein cadre. Pour un capteur de cadrage, en raison de son effet grossissant, il serait préférable de choisir une vitesse de 1/45 de seconde.

Vous devrez également augmenter considérablement votre vitesse d’obturation si le sujet est en mouvement. Pour les sujets humains en mouvement, vous devrez utiliser un obturateur d’environ 1/200s pour les figer.

Si vous avez un trépied avec vous et que vous photographiez un objet fixe, vous pouvez augmenter la vitesse d’obturation jusqu’à la durée que vous souhaitez. Je vous recommande d’éclairer votre sujet avec une lampe de poche afin de pouvoir faire la mise au point correctement.

Ensuite, utilisez un déclencheur externe pour minimiser les vibrations de l’appareil.

Optez pour une grande ouverture afin de laisser entrer plus de lumière

C’est le trou par lequel la lumière passe dans votre lentille ; plus il est large, plus vous laissez entrer de lumière. Il est assez déroutant de constater que plus l’ouverture est grande, plus le nombre f est faible – gardez cela à l’esprit.

Cette étape n’est pas particulièrement utile si vous utilisez toujours votre objectif standard, car vous constaterez que votre ouverture maximale se situe aux alentours de f/3,5. Cela ne laissera pas entrer suffisamment de lumière pour obtenir de bons résultats.

Je vous suggère d’acheter un objectif de base bon marché mais efficace avec une ouverture maximale d’environ f/1,8 (Canon EF 50mm f/1,8 II).  Cet objectif est communément appelé « rapide » car il vous permet de prendre des photos à des vitesses d’obturation plus élevées.

Le fait est que, si vous voulez prendre une photo bien exposée en faible lumière, vous avez besoin d’un objectif avec une ouverture suffisamment grande pour laisser entrer plus de lumière.

En réglant votre objectif pour qu’il s’arrête à f/1,8, vous laissez en fait entrer 4 fois plus de lumière que f/3,5, ce qui représente une énorme différence pour un petit changement de nombre.

Une grande ouverture produira une faible profondeur de champ. Il n’y a pas moyen de contourner ce problème sans rétrécir à nouveau l’ouverture et augmenter la sensibilité ISO ou ralentir la vitesse d’obturation.

Si vous prenez des photos de groupes de personnes dans un pub, par exemple, faites attention à la largeur de votre ouverture. F/1.4 laissera facilement la moitié des personnes hors de la mise au point.

C’est un bon moment pour utiliser le flash, mais suivez mon conseil : investissez dans un bon flash externe, cela fera toute la différence.

Essayez un ISO élevé pour obtenir la bonne exposition

C’est un peu plus délicat à gérer sur la plupart des appareils photo car, plus l’ISO est élevé, plus il y aura de bruit numérique, ce qui peut être assez laid.

Si vous avez du mal à obtenir l’exposition que vous recherchez simplement en modifiant la vitesse d’obturation et l’ouverture, la meilleure chose à faire est d’augmenter la sensibilité ISO.

Rappelez-vous cependant comment fonctionnent les diaphragmes : en doublant le nombre ISO, vous doublez la quantité de lumière que votre appareil photo peut voir.

Je trouve que des ISO élevés sur mon appareil photo ne sont pas très bons pour déterminer la couleur. Vous pourriez envisager de changer vos photos en noir et blanc.

Cela donne aux photos une sensation de chaleur et de vieillesse, et le niveau ISO élevé y contribue.

En général, je n’augmente pas mon ISO au-dessus de 1600 environ. Si j’ai besoin de plus de lumière, j’utilise un flash, sauf si c’est pour un effet artistique.

Pourquoi utiliser un objectif rapide pour les situations de faible luminosité

L’un des attributs physiques de l’objectif est l’ouverture. Le choix d’un objectif est très important lorsqu’il s’agit de l’ouverture maximale réalisable.

La plupart des zooms grand public trouvent leur limite à f/3,5-f/5,6 pour l’ouverture maximale. Les zooms professionnels ont souvent une ouverture constante de f/2,8.

De nombreux objectifs de premier choix peuvent atteindre f/1,4, et même certains des objectifs les plus spécialisés peuvent descendre jusqu’à f/0,95. Plus l’ouverture est grande (plus le nombre f est faible), plus l’objectif est considéré comme rapide.

Les situations de photographie sous faible éclairage nécessitent les ouvertures les plus rapides possibles pour les capturer. F/1.4 vous donnera quatre fois plus de lumière que F/2.8.

Cependant, attention, l’élargissement de l’ouverture diminue la profondeur de champ, ce qui rend la mise au point plus difficile.

C’est une excellente technique à utiliser dans les situations de faible luminosité visible, en mode automatique ou manuel.

La stabilisation de l’image vous permet de réduire votre vitesse d’obturation

Vos lentilles peuvent avoir une « stabilisation de l’image ». Nikon, Canon, et même des fabricants tiers autorisent jusqu’à 4,5 arrêts de compensation. Cela peut s’avérer très pratique pour les prises de vue à main levée.

Dans cette optique, ces diaphragmes vous permettent de réduire la vitesse d’obturation pour capturer et figer la scène.

Si vous pouvez capturer une scène nette au 1/250e de seconde avec un objectif normal, un objectif avec stabilisation d’image peut ramener cette vitesse à 1/15e de seconde, voire moins.

C’est une excellente technique à utiliser pour la photographie en basse lumière visible.

Comment stabiliser votre appareil photo sans trépied

Si vous capturez une scène peu éclairée et que vous ne disposez pas d’un trépied ou d’un flash, il existe quelques méthodes pour vous aider à garder vos images bien exposées et nettes.

L’une d’entre elles consiste à stabiliser votre appareil photo en utilisant la courroie de votre appareil autour de votre cou. La fabrication de la courroie enseignée vous permettra de prendre des photos à des vitesses d’obturation plus faibles.

J’ai même vu des gens utiliser une ficelle, enfilée dans l’œil d’une plaque de trépied attachée et placée aux deux extrémités sous les pieds du photographe. Cela fait office de trépied.

Placer l’appareil photo sur un mur ou contre un mur peut avoir un effet similaire. Photographier entre deux respirations peut également avoir un impact.

Les conditions de photographie à faible luminosité sont celles où cette technique fonctionne le mieux.

Utilisez un appareil photo à grand capteur pour capturer plus de lumière

Le capteur est ce qui capture les informations qui font votre image. Il va sans dire que plus le capteur est grand, plus l’appareil photo sera cher.

Un appareil photo de base de type « pointer et photographier » a un capteur plus petit qu’un capteur micro quatre tiers, qui est à son tour plus petit qu’un appareil photo APS-C recadré.

Un capteur plein cadre, tel que celui utilisé dans le Canon 5D Mark IV, permettra de capturer des scènes avec moins de bruit. Cela vous permet d’augmenter l’ISO pour capturer plus de lumière.

Ne vous souciez pas de la résolution, c’est la taille du capteur qui compte. Utilisez-le pour les situations de photographie en basse lumière.

Prenez des photos à l’état brut pour ajouter plus d’arrêts d’exposition

Tourner en RAW est quelque chose que vous devriez faire 100% du temps. C’est parce qu’il offre beaucoup plus de possibilités de retouche de votre image.

Vous pouvez ajouter 2/3 et même plus d’arrêts d’exposition dans une image RAW sans que cela n’affecte la qualité de l’image.

Utilisez cette fonction dans toutes les conditions de faible luminosité, mais elle est surtout efficace dans les situations de faible luminosité.

L’assistance AF vous aidera à utiliser la mise au point automatique dans les situations de faible luminosité

Si vous prenez des photos dans des conditions de faible éclairage, votre appareil aura peut-être du mal à faire la mise au point automatique. Il n’y a tout simplement pas assez de lumière pour que l’appareil puisse déterminer la distance à laquelle se trouve un sujet.

De nombreux appareils photo numériques modernes sont équipés d’un éclairage d’assistance pour la mise au point automatique. Cette lumière se trouve généralement à l’avant de l’appareil et s’allume comme une torche lorsqu’il n’y a pas assez de lumière pour éclairer le sujet.

Assurez-vous que le sujet est bien mis au point, et s’il ne l’est pas, refaites la mise au point. Vérifiez les captures en zoomant pour vous assurer que vous l’avez bien avant d’en prendre beaucoup d’autres.

Il est préférable d’utiliser cette méthode dans des conditions de faible luminosité, car elle sera presque impossible dans l’obscurité.

Une lumière plus proche du sujet pour augmenter l’intensité

En rapprochant la source lumineuse de votre sujet, vous augmentez son intensité.

En rendant la lumière plus intense sur votre sujet, la vitesse d’obturation, l’ouverture et la sensibilité ISO peuvent être retravaillées pour obtenir une image de meilleure qualité et plus nette.

Si vous travaillez avec de la lumière naturelle, ouvrez les rideaux et laissez passer la lumière. Cela n’est possible que dans des situations de lumière visible ou de faible luminosité.

Utilisez un trépied pour les vitesses d’obturation inférieures à 1/60

Un trépied ou un monopode est une pièce d’équipement photographique très utile. Ils sont nécessaires pour les situations de très faible luminosité ou d’obscurité, où la vitesse d’obturation doit descendre en dessous de 1/60e de seconde.

Nous déplaçons la vitesse d’obturation car l’augmentation de la sensibilité ISO réduit la qualité de l’image.

Un trépied permet également d’éviter le flou des images, ce qui garantit une image nette et utilisable.

Comment utiliser le flash pour obtenir de meilleures images à faible luminosité

Lorsque vous filmez des groupes de personnes dans des scènes sombres, il est préférable d’utiliser un flash. Comme je l’ai expliqué plus haut, si vous avez une ouverture trop grande, vous vous retrouverez avec une faible profondeur de champ et tout le monde ne sera pas mis au point.

Si vous n’avez qu’un flash pop-up sur votre appareil photo, vous êtes limité en termes d’utilisation mais certaines de ces techniques s’appliqueront quand même.

Tout d’abord, le fait d’utiliser un flash ne signifie pas que vous pouvez réduire votre ISO à 100 ; si vous le faites, vous commencerez à perdre les détails de l’arrière-plan dans l’obscurité.

J’aime laisser mon ISO sur environ 400 car j’estime qu’il donne une quantité acceptable de grain et de détails. Tous les appareils photo sont différents, alors jouez avec le vôtre pour voir ce qui fonctionne le mieux.

Si vous utilisez un flash externe, il est préférable de faire rebondir la lumière sur un mur ou un plafond ou d’utiliser un diffuseur pour que la lumière paraisse moins forte.

Une lampe de poche apporte plus de lumière sur la scène

Une torche permet d’éclairer la scène avec une source externe.  C’est ce qu’on appelle le light painting, une manière très créative d’aborder les scènes peu lumineuses et sombres.

Configurez la scène comme vous le feriez normalement, utilisez la torche pour faire la mise au point, puis capturez la scène comme vous la peignez en utilisant la lumière de la torche.

Conclusion

Comme pour tout le reste, la pratique rend parfait. En comprenant avec quelle zone de manque de lumière vous travaillez, vous verrez ce qui est possible et où se situent les limites.

Un flash nécessitera des précautions supplémentaires et des recherches sur la manière de fonctionner comme vous le souhaitez. Prendre des photos dans des conditions de faible luminosité est l’un des domaines les plus intéressants que vous puissiez couvrir.

La photographie de rue de nuit est un excellent moyen d’impressionner les gens en utilisant un éventail relativement restreint de compétences, de matériel et de réglages de l’appareil.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *